Chantier 3 | Le corridor du Saint-Laurent

Le corridor et son espace

L’espace du corridor est globalement compris entre l’autoroute 40 et le milieu du Saint-Laurent. D’est en ouest, il s’étend de l’Archipel du Lac Saint-Pierre à celui de Repentigny/Varennes. Il englobe de plus une partie du territoire de la MRC Les Moulins située au-delà de l’A-40, notamment l’embouchure de la rivière des Mille-Îles et les réseaux cyclables des villes du secteur. L’embouchure de la rivière l’Assomption est incluse dans le corridor, il comprend aussi un segment de corridor vers Joliette.

Le projet

Concerter, planifier, aménager et animer le Corridor plein air du Saint-Laurent pour le mieux-être des résidents et la concrétisation du fort potentiel touristique du secteur.

Les partenaires veulent créer ensemble un actif régional de grande envergure par la mise en valeur des potentiels naturels exceptionnels du fleuve et des îles, celui des infrastructures cyclables existantes, du Chemin du Roy et de ses paysages :

  • Donner accès aux milieux naturels du corridor, dont la plaine agricole et riveraine, la variété des milieux du fleuve Saint-Laurent et de ses îles.
  • Amener à un niveau de qualité supérieur les services et aménagements existants, en suscitant la connectivité des aménagements et en proposant des expériences de plein air plus riches qui intègrent une palette d’activités.
  • Par de nouveaux aménagements et services, faciliter la pratique d’une variété d’activités de plein air, allant de la découverte de la nature et de la marche, au vélo et au nautisme léger.
  • Connecter le corridor aux autres corridors régionaux et aux aménagements analogues des régions limitrophes.
  • Mettre en valeur l’histoire régionale et son patrimoine : le Chemin du Roy, la forêt et l’agriculture ; ce qui fait partie de la conception du plein air promue par le Plan.

Le plan de match pour les 4 prochaines années

Le Chemin du Roy et le couloir fluvial - Le tandem formé par le Chemin du Roy et le fleuve Saint-Laurent invite à un aménagement structurant et continu sur toute la portion sud de la région en faveur d’un meilleur accès à l’eau. Trois pôles à caractère nautique émergents :

Pôle ouest : Archipel du Confluent auparavant « Croissant de l’Est - La confluence du Saint-Laurent, des rivières des Prairies, des Mille-Îles et de l’Assomption crée un espace ouvert, parsemé de nombreuses îles. Des sites naturels doivent y être protégés et des accès créés à partir des villes qui bordent cet immense plan d’eau. Le potentiel de ce pôle pour les sports à pagaie est indéniable. À termes, un réseau de navettes interrives, intermunicipal et inter-îles pourra être déployé.

Pôle est : Berthier et ses îles - De nouveaux accès et un circuit de nautisme léger proposeront de nouvelles expériences en embarcations légères. Cette nouvelle offre de parcours nautique s’ajoutera à l’offre existante des îles qui sont déjà dotées d’un circuit cyclable et de sentiers de marche, de raquette et de ski de fond.

Pôle central : Lavaltrie – Lanoraie - La croissance rapide de leur population et leur jeunesse créent une demande locale en plein air importante. Les vues du fleuve depuis le Chemin du Roy, l’accès à la rive et aux îles ainsi que la connexion des expériences de plein air avec l’offre culturelle figurent au plan. Un corridor vers Joliette sera tracé depuis ce pôle.

La dynamisation de la Route verte no.5 et ses connexions - Le rehaussement de la qualité de l’expérience cyclable sur la Route verte no.5. La connexion des circuits cyclables et des accès aux circuits nautiques pour une pratique du plein air diversifiée.

Un réseau collaboratif - La mise en place d’un réseau collaboratif où tous les types d’acteurs trouvent leur place permettra d’établir des partenariats structurants au bénéfice d’une offre récréotouristique à valeur ajoutée. Ce réseau de partenaires permet le partage de bonnes pratiques, des synergies opérationnelles en plus de permettre des économies d’échelles.

Les avancées du corridor

Le Chemin du Roy et le couloir fluvial

  • Consolidation des capacités d’agir des promoteurs du pôle ouest et central en matière d’opération de parcours nautiques sur le fleuve et ses affluents (plan de mesure d’urgence, acquisition d’équipements pour la pratique d’activités nautiques à propulsion humaine, cartographie des parcours, acquisition d’équipements favorisant des opérations et services à la clientèle plus efficace, etc.).

La dynamisation de la Route verte no.5 et ses connexions

  • Amorce d’un travail diagnostic sur la Route verte no.5 pour cibler les améliorations structurantes à faire sur le parcours.

Un réseau collaboratif

  • Proposition d’achats groupés pour acquérir des équipements pour la pratique d’activités nautiques à propulsion humaine permettant de bénéficier d’économies d’échelles.
  • Partage de bonnes pratiques en continu et des expériences sur le plan nautique pour bonifier l’offre de plein air de chaque partenaire.

    La coordination

    Coordonnateur : Éliane Fortin-Burns, agente de développement en plein air chez Loisir et Sport Lanaudière

    Ambassadeur : Normand Grenier, maire de Charlemagne

    Guides : Nathalie Des Alliers, directrice des loisirs, de la culture et des relations à la communauté

    Pour plus de détails, consultez le Plan de développement lanaudois en plein air 20|32.

    Problème téléphonique

    En raison de difficultés téléphoniques, nous vous recommandons d'utiliser le courriel pour vos communications.

    Lire la suite