Plan de développement lanaudois en plein air 20|32

Lanaudière | Là où l’aventure commence !

*Élaboré à la demande du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (MEES) et de concert avec le Comité-Conseil en plein air de Lanaudière (CCPAL) ainsi qu’avec les Guides et Ambassadeurs dédiés à chacun des chantiers plein air.

Le plan de développement lanaudois en plein air 20|32 marque le début d’une démarche intégratrice de planification pour le développement du plein air à l’échelle lanaudoise. Il s’appuie sur un portrait des acquis et sur les nombreuses initiatives plein air déjà en marche dans Lanaudière ainsi que sur les résultats d’une vaste démarche de consultation. La diversité de provenance des participants et la richesse des échanges lors de ces rencontres ont permis d’élaborer un plan aux couleurs de l’ensemble du territoire lanaudois.

Retombées de la démarche de consultation en plein air

| L’Enquête régionale en plein air

| Portrait du plein air par zones d’expériences :
Les Montagnes
Piémont-Plaine
Grande-Côte-Les Moulins

| Forum Lanaudois en plein air
Rapport d’événement – Le Forum lanaudois en plein air

| La vision pour un Plan de développement lanaudois en plein air

| 3 consultations par zone d’expériences

Rapport_de_consultation_Les_Montagnes
Rapport_de_consultation_Piedmont_Plaine
Rapport de consultation – Côte-Moulins

Le plan de développement lanaudois en plein air 20|32

Chantier 1 : Corridor plein air des Montagnes GR | Lanaudière  (lien vers la page)
Chantier 2 : Corridor du sentier transcanadien et du Grand-Côteau (lien vers la page)
Chantier 3 : Corridor de la Côte du Saint-Laurent et les Moulins (lien vers la page)
Chantier 4 : Corridor de la Noire (lien vers la page)
Chantier 5 : Le réseau lanaudois en plein air (la région comme un grand parc naturel) (lien vers la page)

Le plan de développement s’articule d’abord sur le terrain autour de quatre chantiers, chacun visant la création d’un corridor naturel dont les dimensions et l’aménagement sont à finaliser pour en faire un Corridor plein air complètement interrelié aux autres. Ces corridors tiennent compte des acquis territoriaux et des infrastructures présentes. Ils sont l’objet d’investissements planifiés et concertés dans chaque municipalités et organisations. Ces corridors sont pris en charge par Loisir et Sport Lanaudière en regroupant les parties prenantes. On y pratique des standards de haute qualité en matière d’accessibilité et d’aménagement du territoire, de promotion, d’éducation, de philanthropie, de qualité de l’expérience ainsi que de protection et mise en valeur des paysages. Accessibles aux résidents, et véritables produits récréotouristiques d’envergure, ces corridors sont associés aux meilleures pratiques de l’industrie du plein air.

Leur mise en place complète supposera des investissements conséquents, échelonnés sur plusieurs années. Pour toutes ces raisons, nous prévoyons un service d’accompagnement et de coordination pour la connectivité et le développement des réseaux de plein air dans chacun des corridors avec la collaboration étroite des milieux municipaux, associatifs ou privés pour que les opportunités de plein air se développe du local au régional.

Au plan physique, ce projet collectif s’articule autour de trois types de regroupements :

Le Corridor plein air (axe principal) – Véhicule/incubateur de projets – Les corridors plein air sont les pierres angulaires de la stratégie de développement du plein air lanaudois. Ils sont des entités de travail collaboratif pour harmoniser et dynamiser le développement du plein air dans un axe géographique stratégique pour les municipalités, les MRC, les entreprises et les associations ;

Les boucles et connectivités (axes secondaires) – Outils de synergie pour la participation des acteurs à l’axe principal de développement par le plein air ;

Les pôles ou zones plein air – (infrastructures, aménagements, pôles d’intérêt, etc.) - L’identification de zones/pôles plein air fait référence à la concentration et l’organisation dans un secteur donné d’aménagements ou d’infrastructures pour des activités spécifiques et variées de plein air. Ces zones/pôles peuvent être au centre de l’axe principal ou être reliées à celui-ci par un axe secondaire.

Ce projet prend appui sur trois principes directeurs :

1. La mobilisation, la concertation et le partenariat entre les acteurs des divers secteurs d’activité (municipalités, OSBL(s), institutions scolaires, entreprises d’aventure et de services) qui misent sur le développement du plein air pour des fins éducatives, économiques, touristiques, de préservation ou de qualité de vie.

2. Le développement durable intégrant des préoccupations environnementales, sociales, culturelles, et économiques trop souvent opposées.

3. L’accès à une offre de services diversifiée pour toutes les clientèles locales et régionales ainsi que les clientèles touristiques intégrant toutes les dimensions qui font la qualité d’un produit plein air :

  • Promotion et information sur les lieux de pratique (accès, description, niveau de difficulté, interconnexions, etc.), les services et les attraits (nature, histoire, activités culturelles, événements, etc.)
  • Sécurité des aménagements (signalisation, plans d’urgences, guides, entretien, etc.)
  • Expérience globale (paysages, activités, coûts, transport, navettage, animation, hébergement, restauration, réparation, location d’équipements, etc,)

Les effets de la hausse des investissements en plein air



Représentation adaptée de Lucie Lanteigne, Forum lanaudois en plein air, mai 2018

Un corridor plein air c’est quoi ?

‘’ Tout simplement un outil afin que tous les lanaudois aient accès à un
réseau en plein air de qualité près de chez lui ! ‘’

Une réalité physique Un réseau de sites dotés d’un indice de canopée d’au moins 30 à 35% (milieu urbain), allant jusqu’à 100% en milieu forestier. En milieu rural, périurbain ou urbain, le corridor plein air est une bande continue, idéalement de 500m à 2km ou plus, au sein de laquelle la nature domine ouest préservée et où peuvent être tracés et aménagés un sentier ou une piste permettant des randonnées de plein air. Un tel corridor est relié aux noyaux villageois, aux écoles et aux quartiers résidentiels des villes.

Implanté sur une variété de propriétés Un corridor plein air peut traverser une diversité de propriétés (publiques, privées, institutionnelles) et son assise est constituée par un assemblage de propriétés (terres publiques, parcs municipal régional ou national, fiducie foncière, OBNL, privées avec droit de superficie, etc.). Il assure une occupation durable du territoire pouvant s’appliquer à un contexte urbain, périurbain, rural ou forestier. Il peut traverser une diversité de propriétés (résidentielles, municipales, industrielles, institutionnelles ou commerciales).

Possédant sa propre identité Selon les milieux traversés, les nécessités de conservation et les besoins de la population locale, un corridor possède des caractéristiques qui lui sont propres et qui constituent son identité. Ce peut être un corridor essentiel pour la faune, ou il peut protéger une chaîne de milieux à la riche biodiversité, se prêter davantage à l’éducation à la nature ou proposer des paysages exceptionnels. Il peut héberger simultanément ou séparément un sentier équestre ou pédestre, une piste de vélo de montagne, de ski de fond ou de raquette. Ce peut aussi être une rivière ou une rive. Le corridor aura donc une couleur particulière, une notoriété et un nom.

Et pouvant servir plusieurs besoinsC’est une trame composée d’éléments linéaires, un outil de partage du territoire dont la planification, la conception et l’entretien répondent à diverses finalités : écologiques, récréatives, culturelles, esthétiques et touristiques. En ville, il rapprochera de la nature beaucoup plus de gens qu’un parc au grand dessin rectangulaire et constituera un argument de poids pour le loisir et le transport actif. En milieu rural, il servira de corridor à la faune et à la flore et sera un atout récréatif et touristique. Partout, il protégera et mettra en valeur le paysage. Enfin, c’est un outil de partage du territoire entre diverses finalités économiques, comme la coupe forestière et le tourisme.

*Des copies imprimées du Plan de développement lanaudois en plein air 20|32 sont disponibles sur demande. N’hésitez pas à demander votre exemplaire.